Imprimer 

DEMANDE DE FABIEN (30/8/04)

En effet, devant la difficulté de calculer des coûts pour l’école, nous envisageons de proposer, à titre comparatif, la Boussole du Management ® comme un outil d’évaluation formative et comme un argument de la mise en place de quelques unes de nos mesures correctives.


Devant l’absence de coûts calculée en FRS, il nous paraît en effet utile, pour les décideurs de nos cantons, de se rendre compte que la situation actuelle leur coûte de l’argent aussi. Évidemment, nous pourrions refaire un questionnaire suivant les définitions du cours de René, mais le vôtre est superbe !
L’idée serait donc que nous sondions un groupe d’enseignants dans chacun des cantons romands en leur demandant de répondre au questionnaire en ligne. Ce qui nous intéresse, c’est de vérifier quelle est la complexité moyenne du processus «enseignement à l’école obligatoire» et quels sont A et P d’après ce que perçoivent les enseignants.
En effet, nous avons articulé une partie de notre travail autour d’un modèle théorique (celui de Michel Vézina) qui identifie, pour la question du stress au travail, l’autonomie ressentie comme un facteur atténuant absolument déterminant. Les autres étant le soutien reçu (des pairs, de la hiérarchie, comme du milieu amical et familial) ainsi que les stratégies personnelles de lutte contre la pénibilité. Comme ce facteur apparaît en P dans le modèle de René, nous y avons pensé depuis un bon moment !
Comme nous n’avons pas les moyens et le temps de nous livrer à un calcul exhaustif des coûts du stress pour les enseignants et les collectivités romandes, nous allons procéder par généralisation et extension de quelques données comme l’enquête du SECO sur les coûts du stress en Suisse (entre 2.5 et 5.5% du PIB) et quelques données statistiques disponibles dans certains cantons. Le modèle de Rupert pourrait être une indication intéressante, calculée sur un modèle empirique mais éprouvé, et pondérer ou souligner les résultats de ces diverses enquêtes. Le calcul de l’écart nous donnera une idée des coûts liés aux dysfonctionnements du système et ce sera une base comparative intéressante.
Je suis soulagé car nous avons remis notre travail de diplôme à notre mandant la semaine passée et que la commission EduPro a beaucoup apprécié. En particulier, ils ont été contents de trouver quelques éléments sur les coûts, que nous avons pu mettre en évidence en partie grâce à votre travail d’easydiagnostic.com… Je n’oublie pas que je m’étais engagé à te redonner un feedback sur la question après utilisation de nos enseignants. Si cela va pour toi, je m’y mettrai en janvier. Sache déjà que les résultats sont très probants, puisqu’ils viennent corroborer ceux de l’enquête nationale du SECO sur les coûts du stress en Suisse. A titre d’exemple, je te transmets le tableau ci-dessous qui montre le parallélisme des deux méthodes de calcul… Mais ce ne sont pas les seuls renseignements intéressants que ce test nous a fournis ! Je te ferai un extrait de notre travail dès que nous aurons la version expurgée de ses inévitables coquilles rédactionnelles. Notre 2è experte devrait nous donner son nihil obstat durant cette semaine.
à un autre moment:


Cher René,
Ton intérêt pour notre démarche nous a donné un fameux coup d’énergie… Merci pour tes remarques pertinentes !
En annexe, tu trouveras quelques infos sur Vézina et Karasek. Un tiré à part de la partie théorique de notre travail en cours d’élaboration, ainsi que quelques références Internet fort bien documentées sur cette question.
Je vois que tu es souvent dans notre pays… On va essayer de se rencontrer, ce serait effectivement super ! Pour le moment, je ne vois pas tellement quand dans tes propositions de dates… Je vais voir avec Mary-Claude. Peut-être pourrions-nous nous appeler par téléphone ? Dis-moi quand cela serait possible pour toi !
Amical bonjour ! Fabien


fabien moulin coach - formateur rue du rhône 29 ch-1950 Sion

Texte préliminaire: des questions de Fabien Moulin. Extrait du rapport de la commission EduPro: à télécharger. Le rapport complet est public, à la commission. (voir conclusion page 102 du rapport)