firemen

Les témoignages concernant notre méthode proviennent des secteurs les plus divers de l’activité: services d’assurances, de conseil; industrie lourde: pétrole et chimie; banque; indistries fines: pharmacie et informatique. Les avis sont partagés, uniformes: ces cartographies font gagner beaucoup de temps: on se met d’accord plus vite.

« c’est une base rassurante pour la prise de décision…. »

« après une décision forte, comme celle d’une mise à l’écart, on est très seul. Cette cartographie, bien qu’établie après coup, a joué le rôle réconfortant de confirmation de mon sentiment. J’en dors mieux ».

« ça facilite la discussion entre nous, directeurs, et avec les syndicats. Ce n’est plus celui qui parle le plus fort qui décrit le terrain. Le terrain est objectif : ce sont les réponses des employés à des questions neutres ».

« ça montre la multiplicité des opinions possibles à certains qui ne veulent voir le monde que depuis leur point de vue ; en ce sens, ça fait avancer plus vite, on n’a plus les discussions sur la réalité des faits ».

« à l’Est, les motivations sont différentes. C’est avec ces diagrammes que j’ai réussi à ouvrir les yeux de ma direction ».
« incroyable comment en peu de temps et avec peu d’efforts, on m’a présenté une information qu’il m’a fallut, ailleurs, des années pour rassembler »

« La pertinence de ces diagrammes est étonnante. La corrélation entre performance et autonomie des troupes est bien réelle ».

 

« Que l’on soit subordonné ou supérieur hiérarchique, l’écart est toujours trop large entre l’autonomie attendue et l’autonomie perçue, entre les besoins du personnel et le style de management.

Grâce à la « Boussole du Management » de René Rupert, qui met clairement en relation les interdépendances entre ces différents paramètres, on peut concrètement visualiser cet écart d’une manière simple et compréhensible. L’analyse de la situation est ainsi plus aisée et les décisions qui en découlent gagnent en crédibilité. Nul doute que cet outil d’analyse deviendra un élément incontournable de la formation au management.

Les responsables et secrétaires syndicaux du secteur industriel romand du Syndicat Industrie & Bâtiment, à qui cette « boussole » a été présentée en janvier 2000, l’ont bien compris. Ils/elles lui ont témoigné un réel enthousiasme car ils/elles ont trouvé là un moyen efficace de concilier les intérêts de l’entreprise avec ceux du personnel. »

SIB –Syndicat Industrie & Bâtiment Secrétariat central
Roland Conus

SIB